Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au Boudoir de Candyshy

La Griffe et Le Sang

21 Mars 2013, 09:51am

Publié par Candyshy

Auteur : François Larzem

 

Prix : 16.00 €   Broché :  308 pages   

Editions : Le Pré aux clercs /   ISBN-10 : 2842285085   

Date de sortie : 14  Mars 2013   Collection : Pandore    

 

couv72104656

Résumé :

 

    Mina, jeune Tsigane au caractère trempé, trouve refuge avec sa mère dans une vallée des Carpates.

 

Très vite, elles sont victimes de la méchanceté des villageois. Ils les obligent à porter un manteau à capuchon rouge, la marque d’infamie.

 

Quand arrive un mercenaire vêtu de noir, à la beauté du loup, qui décide de les protéger, Mina pense avoir trouvé la paix. Mais un chevalier à l’armure écarlate vient la visiter en songe : Vlad, jadis seigneur du pays, serait Dracul, le fils du démon ...

 

*****

Lu du 09 au 11 mars 2013

 

 

Ce que je pense de ma lecture : 

 

 

Tout d’abord un grand merci aux éditions Le Pré aux Clercs pour cette bonne découverte. Pourquoi ce livre : pour sa couverture qui m’a fait pensée à une peinture, elle m’a beaucoup plu. Mais aussi le résumé des plus intéressants : une jeune tsigane et Vlad dans le même livre. J’ai dit : Banco !   

 

C’est un fantasy jeunesse, là encore, loin de mes lectures habituelles. J’ai passé un très bon moment avec la plume de cet auteur. Il nous replonge dans nos contes et légendes d’enfants et pour ça, c’était génial. Vous savez, quand vous avez le sourire, juste en lisant votre histoire.

 

Mina est une jeune tsigane qui fuit la ville où elle vivait avec ses parents. Son père vient tout juste d’être assassiné et sa mère l’amène loin de cet endroit. Elles partent pour la Transilvanie, où la vie devrait être meilleure là bas pour elles.

Elles se font très souvent persécuter à cause de leur origine Tsigane, la violence est très présente dans leur vie. Et franchement, cela fout la frousse. Mina est une belle jeune fille en plus donc elle attise les convoitises, la colère et en découle souvent la violence.

 

L’auteur appuie énormément sur cet état de fait et cela nous met très mal, on a le cœur qui se serre, on a envie de sortir les poings devant la bêtise humaine.

 

Elles arrivent à destination et s’installent dans un petit village où on les tolère. Ici aussi, la violence et la cruauté sont à leur porte. Mais elle trouve de l’aide auprès de certaines personnes. Puis des événements horribles surviennent juste après leur arrivée, des massacres de gens. Une bête féroce fait rage.

 

Vuirel fait parti des gens qui les protège, et c’est une personne que j’ai beaucoup aimé, avec sa douceur, sa force, son courage. On ne sait pas grand-chose de lui mais l’auteur arrive à conquérir notre cœur pour cet homme.

La mère de Mina est très secrète, elle renferme sa vie on dirait. Elle sait lire dans les lignes de la main, et souvent les gens du village la sollicitent. Petit à petit, elle arrive tant bien que mal à vivre dans ce village. Elle m’a beaucoup touchée, faisant face à toutes ses persécutions sans broncher.

 

Mina est une jeune fille courageuse, qui n’a pas froid aux yeux même si elle garde une grande part de vulnérabilité. Son père lui manque énormément et elle voit en Vuirel un nouveau soutien pour elle et sa mère. J’ai beaucoup apprécié cette jeune fille, jeune femme ! Mina rêve très souvent de Vlad, un souverain qui a fait trembler les gens il y a bien longtemps. Cela n’est-il qu’un rêve ?

J’ai aimé cette relation entre elle et lui. On se demande quel lien les unit. L’auteur développe cela doucement.

 

On décèle avant notre héroïne qui est l’être qui perpétue tous ces massacres. L’auteur le dévoile aux lecteurs avant que notre héroïne ne s’en rende compte. Il a glissé, tout au long de l’histoire comme des fils raccrochés à nos histoires d’enfants, plein de marques, de repères. Ça a été un grand plaisir dans ma lecture.

 

L’histoire défile très vite, le livre ne sera pas resté longtemps sur ma table de chevet car une fois commencé, on veut continuer sans s’arrêter.

L’auteur a une superbe plume qui nous « berce ». C’est un « jeunesse Fantasy » cela reste très simple, très abordable pour des lecteurs adolescents ou adultes (je ne les exclus vraiment pas^^). Et en même temps, très réaliste et dur sur la cruauté des hommes.

 

La fin est peut être arrivée trop rapidement, trop brutalement. C’est dommage, j’aurai voulu que les choses se passent moins rapidement sur les secrets que l’on nous dévoile. L’auteur laisse notre imagination courir à la fin de son récit, mais j’espère recroiser la route de Mina, un jour.

 

J’avais eu un petit souci de compréhension sur le lien de Mina et Vlad, aujourd’hui, je ne l’ai plus, j’en remercie l’auteur qui est gentiment venu à mon aide. ^^ J’étais restée focalisée sur un truc bête.

 

J’ai passé un très bon moment avec ce livre, sans prise de tête, on se laisse porter. C’est tout ces petits points très agréables qui resteront dans ma mémoire : les personnages et les références aux histoires de nos livres d’enfants. 

 

Note : 8bis

Merci à Lucile pour sa correction :)

 

muti2-copie

 

 

Commenter cet article

Milo 07/07/2014 12:44

Je dois le lire absolument ^^

Candyshy 08/07/2014 14:39

J'espère que tu apprécieras alors :)
bonne lecture !

Yumiko 06/04/2013 11:36

Je ne suis pas prête d'oublier de si tôt ce livre :) C'est un roman inattendu et original qui m'a emporté sans difficultés, je l'ai dévoré.
Par contre, tu as changé le nom du mercenaire, à moins qu'il est un nom différent dans nos deux livres mdr

Candyshy 08/04/2013 17:23



OUi je n'y arriverai jamais avec son prénom lol